04 & 05-08-2016 : les péripéties du retour

La voiture avait été commandée auprès du concierge de l’hôtel pour 17h00. Nous étions rentrés un peu plus tôt pour récupérer les sacs. Le groom nous dit que la voiture est déjà là. Étant donné que nous sommes prêts, nous partons. Nous avions parlé d’une limousine, les enfants sont un peu déçus, la voiture n’est pas assez longue à leur goût, mais nous et nos sacs rentrons quand-même très facilement.

P1080194

Après quelques minutes, le chauffeur nous annonce un tarif sensiblement supérieur à celui convenu avec le concierge. Ça sent l’arnaque du concierge, le chauffeur joue la victime, ça commence bien … On verra comment cela se passe au moment de payer.

Finalement, Laurent paye le prix, on verra comment traduire cela en commentaires sur Booking ou TripAdvisor. Nous avons un vol British Airways, nous nous mettons donc dans la file correspondante. Une fois au guichet – l’enregistrement préalable par internet n’avait pas marché – l’employée de BA nous explique qu’ils n’ont pas de vol direct vers Madrid, il faut aller voir chez Iberia. Une chance, ils sont juste à côté.

Chez Iberia, l’employé ne nous trouve pas dans la machine. Après investigation, il découvre que nous avons été retirés du vol parce qu’Iberia ne pouvait pas assurer la correspondance vers Roissy aujourd’hui. Il passe alors de longues minutes à essayer de nous trouver une solution. Finalement, nous voyagerons sur American Airlines en vol direct vers CDG. Il faut juste se rendre au bon terminal. Super! En plus nous rentrerons plus tôt et sans escale. Enfin une bonne surprise. Il faut juste modifier notre réservation de voiture de location pour la faire commencer 3h30 plus tôt.

L’avion commence à rouler, à l’heure. Le décollage tarde, puis le commandant annonce qu’il retourne à l’aérogare pour faire le plein. L’arrêt durera 2 heures avec aucune explication, la nervosité monte dans l’avion et le personnel de bord utilise la langue de bois pour répondre aux questions des passagers. En regardant l’état du tarmac à notre emplacement, nous avons compris qu’il s’agissait d’une fuite d’eau d’un réservoir arrière qui n’avait pas dû être correctement verrouillé.

Arrivés à Roissy, nous mettons 2 heures à récupérer la voiture de location. Ils ont bien notre réservation, mais aucune pré-affectation n’est effectuée. Résultat, aucune voiture disponible. Comme nous abandonnons la voiture dans une autre agence, il n’est pas question de nous upgrader en catégorie prestige – disponible elle. En final, nous récupérons une voiture qui vient de rentrer, mais sil on ne veut pas attendre plus longtemps, il faut aller la chercher dans un autre terminal. Allez ! encore un peu de transit ! Nous la récupérons facilement, et après les écarts habituels sur l’état des lieux nous pouvons enfin rentrés.  Tout cela nous fera de bons souvenirs, les vacances sont finies.